Vrac du 11 novembre

Visite (organisée…) du site des tunnels de Cu Chi, histoire de rester dans le thème de la guerre.
1h30 de bus avec arrêt dans un atelier d’art de victimes de l’agent orange.
Puis c’est la jungle, avec exposition d’armes, reconstitution d’abris, de pièges anti-GI et un petit parcours de 100m dans une galerie où se cachaient les Vietcongs. Au total, environ 300km de galeries reliaient Saigon, le Mekong et la frontière cambodgienne.
Le système, pratiquement invisible, creusé à la pelle et la pioche, est bien pensé,  avec des aérations,  des cloisonnements, plusieurs niveaux. Il a résisté aux bombardements, aux inondations (provoquées par les soldats americains), aux gaz… et il était impossible pour les « gros » soldats occidentaux de s’y déplacer !

image

image

image

image

image

Dans le groupe, peu de monde a pu aller au bout des 100m. Une première portion de 20m a été élargie pour les touristes.
On est quand même ressortis avant le Cambodge ! C’est une bonne façon d’y entrer sans visa pourtant…

Publicités

2 réflexions sur “Vrac du 11 novembre

  1. Les viet-congs étaient loin d’être des tafioles ! Les « gentils » Américains se sont cassés les dents au Viet-nam, comme un peu partout où ils sont allés….

    En tous les cas, le site à l’air super bien réalisé.

Laissez nous un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s