Vrac du 26 octobre

Virée au Peloponnèse.

Premier stop au dessus du canal de Corinthe. Sur 6,3km de long, la profondeur est impressionnante.

La route file ensuite, baignée de soleil, entre les montagnes et les plantations d’orangers.

Visite de la jolie petite ville de Nauplie. Les rues étroites et les maisons coquettes nous séduisent. On se sent vraiment en Grèce !

Et enfin quelques ruines (ça manquait, hein ?). Epidaure fut un sanctuaire dédié au dieu médecin Asclépios. Les malades venaient y dormir pour recevoir en songe le remède à leurs maux.

Le point d’orgue de la visite est l’amphithéâtre, le mieux conservé de Grèce. L’acoustique y est fantastique. Et pour une fois, on peut y entrer.

Et voilà ! Superbe semaine, riche en découvertes. Il est déjà temps de reprendre l’avion…

Publicités

Vrac du 25 octobre

Une 3e journée à silloner Athènes.

Mise en jambe au mont Lycabette. C’est la plus haute colline d’Athènes, avec la chapelle Agios Georgios à son sommet. Vue plongeante sur la ville et la mer.

Histoire de voir quelques colonnes debout : l’académie (de quoi ? On ne sait pas…)

Le Keramikos, ancien cimetière (depuis l’âge de bronze), quartier des potiers et porte de la vieille cité

L’Agora romaine, marché installé par les romains (vous aviez deviné ?) entre l’Agora grecque dont on a parlé il y a quelques jours et l’Acropole. Au fond, la Tour des Vents, ornée des dieux des vents sur les 8 points cardinaux, hébergeait une horloge hydraulique.

Vrac du 23 octobre

Le nombril du monde selon Zeus !

Rien que ça… Découverte du sanctuaire de Delphes, où la Pythie, oracle, prêtait sa voix à Apollon. Lieu mythique et mystique, dont il ne reste plus grand chose debout. Le site, à flanc de montagne escarpé, reste quand même grandiose.

Au premier plan, un amphithéâtre de plus de 5000 places. Juste en dessous, les ruines du temple d’Apollon (avec 6 colonnes remontées) où siégeait la Pythie. Encore en dessous, la « petite maison » abritait le Trésor des Athèniens.

Au sommet, un stade de plus de 200m est encore en bon état.

Nous passons ensuite au monastère d’Ossios Loukas, perdu dans les montagnes. Il nous évoque fort des souvenirs d’Arménie. Comme il allait fermer, le gardien nous laisse jeter un coup d’oeil rapide sans nous faire payer l’entrée. C’est magnifique ! Tout est peintures et dorures.

Sur la route du retour, nous faisons une halte restaurative à Thèbes. Le centre ville ne garde plus trace du passé glorieux de la cité. Mais il est agréable de simplement observer une ville et ses habitants.

Vrac du 22 octobre

Athènes version touriste.

Nous commencons par la visite de l’ancienne Agora. C’était le coeur de la citée, avec temples, boutiques, administrations, bains publics… Le peu qu’il reste laisse une grande place à l’imagination… Essayons un instant de nous mettre à la place du citoyen grec Lambda, venu faire une démarche à Athènes. Il entre dans la ville, suit une immense voie pavée et se retrouve au milieu de ces longues galleries à colonnades surplombées par la blanche Acropole. Tout de suite, ça fait plus vivant, non ?

Nous avons ensuite un peu flâné dans les rues du quartier Plaka, jusqu’à la petite et la grande Métropole. La petite date du 12e siècle, et la grande du 19e.

On peut dire que la décoration de la grande Métropole est à découvrir !

Mais revenons à nos antiquités. Direction l’Acropole. Nous entrons par l’arrière, histoire de ménager le suspens. L’Odéon d’Hérode a été rénové et accueille des manifestations artistiques.

Au sommet, enfin, voici les Caryatides

Et le célèbre Parthénon

Pas encore assez fatigués, nous décidons de gravir la « coline des Muses » où nous passons entre autre au Pnyx (la première Assemblée Nationale connue) puis devant la « prison de Socrate » et montons jusqu’au monument Philopapos, avec une vue imprenable sur l’Acropole.

Vrac du 21 octobre

Nous avons atterri hier soir sous les étoiles grecques. Nous logeons chez Frances et Christos qui nous prêtent leur appartement dans la banlieue d’Athènes. Sur leurs conseils, nous engloutissons notre premier kebab grec. Désolé, nous n’avons pas pris le temps de faire une photo, nous avions trop faim.

Aujourd’hui, armés de notre Micra de location, nous avons sillonné la côte sud.

Première étape : le parc Kesariani sur une des collines qui surplombe Athènes.

La route longe la côte, nous faisons quelques arrêts pour contempler des baies aux eaux turquoises.

Deuxième étape : le temple de Poseïdon au cap Sounion. C’est le point le plus au sud de la région d’Athènes.

Nous remontons ensuite jusqu’à la ville mythique de Marathon pour fouler le Km 0. Malheureusement, le lieu n’est pas à la hauteur de la légende…